mardi 12 septembre 2017

Mama!

Chers amis,

Cela fait très/trop longtemps que je ne viens donner quelques nouvelles dans ce lieu virtuel qui m'a permis de partager pendant des années, mes pérégrinations taratariennes.

Je reçois souvent des messages me demandant ce que je fais, où je suis en ce moment.. Il est certainement temps de reprendre ma plume en forme de clavier, pour écrire quelques mots au présent.



Il me semble que mes derniers messages datent de... Guadeloupe?! Oui, c'est bien cela, et cela fait donc environ.. deux ans?! Aussi étrange que cela puisse paraître, je n'ai pas entendu le temps passer. Silence dactylographique donc pendant deux ans, qui aurait pu vouloir dire "je n'ai rien à raconter" mais qui s'avère signifier en fait "je n'ai pas pris le temps d'écrire sur ce que je vis." Et me voilà sincèrement désolée d'avoir rompu cette communication entre nous, vous qui nous avez tant portés, TaraTari & moi. En fait, dans ma conception de la vie, je ne vis pas qu'à moitié la notion de "SLOW". La lenteur, dans l'éloge que je pourrais en faire, c'est aussi de pouvoir prendre deux ans avant de re-prendre la parole écrite.

Alors voilà une Image pour vous Dire l'immense révolution d'Amour survenue dans ma petite vie de nomade solitaire... il y a deux ans.

Enceinte de 7 mois, à la barre de TaraTari.


En 2015, je suis devenue une maman.

Avec Jérôme, nous avons navigué dans les îles Antillaises, j'étais enceinte et nous étions heureux. Nous n'avions aucune idée de ce que cette maternité allait changer dans nos vies. Je n'en parlais pas parce que l'on me disait déjà folle de naviguer sur une telle embarcation, alors naviguer enceinte, je vous laisse imaginer les commentaires. Et ceux qui m'ont vue au mouillage, au port ou en mer, avec mon ventre rond, ne se sont en effet pas privés de s'exclamer à forte voix, heureux ou mauvais mots!

Pour ma santé capricieuse, pour nos familles heureuses, nous sommes rentrés en France métropolitaine, en Bretagne, pour donner naissance, vue sur mer, à une merveilleuse petite fille. Elle s'appelle Charlotte.  Charlotte, comme le nom de la baie qui nous a été un si salutaire abri, en arrivant sur l'île de la Dominique.

Et pendant que nous donnions la vie, TaraTari était lui aussi en congé parental. Il jouissait d'un repos mérité, sous l'oeil protecteur d'un ami qui veille sur les bateaux comme un berger aime ses brebis. Je lui suis -et lui serai toujours- infiniment reconnaissante de prendre ainsi soin de mon petit navire.


me voilà maman

On m'a demandé comment nous allions faire, avec un bébé et sans un sou. J'ai répondu qu'un bébé a principalement besoin d'amour, et que de l'amour nous en avions énormément.




Et parce qu'un bonheur ne vient pas souvent seul, nous avons eu un autre bébé, un petit garçon qui s'appelle Oscar, qui n'a que quatre mois et qui m'apprend que l'Amour ne divise pas: il se démultiplie.

Certains, en me voyant enceinte m'ont dit: "Quel dommage que l'aventure s'achève!"
J'ai pourtant l'impression qu'elle continue, plus intense et plus belle que jamais! 

L'aventure se conjugue désormais à quatre, et je sens que ça va être beau; complètement fou mais certainement rigolo! Et TaraTari sera la plus belle des cabanes flottantes, pour Charlotte & Oscar!

Voilà pour les petites nouvelles; et la grande info, c'est surtout que les récits reprennent sur le blog!
Heureuse de redonner vie à ces pages taratariennes!

Il y a tant de choses à raconter au sujet des navigations faites, des rencontres, des réparations nécessaires, des illusions et des déceptions, et des projets à venir... ! Je vais reprendre les récits ici,  l'aventure continue, les amis!

Vive la VIE & à bientôt, alors!
Capucine



dimanche 8 mars 2015

"Capucine contre vents et marées"


"Capucine contre vents et marées"
Reportage réalisé par Anthony Masteau, diffusé sur FRANCE 3 dans l'émission Littoral du 7 mars 2015 :




Littoral du 7 mars from Littoral on Vimeo.

lundi 2 mars 2015

Samedi 7 mars 2015 sur France 3


Chers amis, à vos télés!
Un joli reportage signé Anthony Masteau pour l'émission Littoral est à voir Samedi 7 mars 2015 à 16h15, sur FRANCE 3 puis en replay sur le site de l'émission. Le reportage sera également bientôt diffusé sur TV5 Monde et sur Planète Thalassa.




"Capucine Trochet est une fille incroyable. Il y a quelques années on lui a diagnostiqué une maladie rare, ce qui l’a obligée à arrêter les compétitions de voile. Mais elle n’a pas voulu abandonner son rêve pour autant. Aujourd’hui, à 33 ans, elle sillonne les mers du monde, à son rythme, à bord d’un petit bateau en fibre de toile de jute baptisé Tara Tari, qui a un peu le look d’une cabine téléphonique renversée. Tara Tari est arrivé du Bengladesh par la mer en 2010. Capucine lui fait poursuivre son voyage vers l’Ouest. Elle a déjà traversé la Méditerranée, puis l’Atlantique et la mer des Caraïbes. Une aventure entrecoupée de retours réguliers en France et notamment à Kerpape où Capucine est suivie, car la jeune navigatrice est atteinte d’une maladie rare et handicapante qui fragilise ses articulations…"

 Petit extrait du reportage à voir ici: LITTORAL SAMEDI 7 MARS - CAPUCINE TROCHET

Avec les témoignages de Corentin, de Maxime, de Sidney, de mon médecin le Dr Thierry Charland, Ronan de Kerpape ou encore les météorologues géniaux de The Great Circle..




A très bientôt!
Capucine

lundi 8 décembre 2014

Tara Tari en Dominique !

Tout va bien à bord!
Avec Jérôme, nous avons quitté l'île de la Martinique il y a un mois environ, heureux de partir en mer. La saison cyclonique étant enfin terminée, il était enfin possible pour TaraTari de poursuivre sa route!

Les canaux, entre les îles des Caraïbes, sont réputés difficiles pour une navigation sans moteur et en effet ça n'a pas été facile-facile pour le petit Tara Tari qui s'est bien fait secoué dans plus de 4 mètres de creux et un vent établi à 25-30 noeuds.

Dans le canal de la Dominique - Novembre 2014

Quelques petites avaries, comme par exemple une partie du rail de la Grand Voile qui a été arraché sous un grain, ne nous ont pourtant pas empêchés de rallier l'île de la Dominique, puis la Guadeloupe.

Récit de la traversée très bientôt!
Plein de trucs à vous raconter.. :)

On espère que tout va bien pour vous!
Capucine




mardi 21 octobre 2014

bientôt bientôt



Après un petit passage en Europe, me voilà de retour à bord de TaraTari! La saison cyclonique se termine bientôt et nous avons hâte de reprendre la mer vers d'autres îles.

Les derniers préparatifs sont un peu long parce que l'on m'a volé pas mal de trucs sur le bateau et je n'ai pas beaucoup de moyens alors je bricole et travaille pour que tout soit près à temps et que le bateau soit le plus "sécu" possible.

Il me faut encore remplacer le panneau solaire que l'on m'a volé l'hiver dernier, et les câbles électriques. Comme le panneau solaire a été volé, les deux batteries se sont vidées et sont désormais hors d'usage: je dois donc les remplacer. Et faire réviser le radeau de survie, et remplacer pas mal de matériel volé en Martinique (bidons d'eau, poulies, longe, etc.) Bref, je rassemble les différents éléments et prépare le prochain départ. Je dois aussi sortir le bateau de l'eau car une voie d'eau devient problématique... TaraTari est une histoire de patience, on le sait depuis le début.

Il y a quelques jours, en me réveillant, j'étais vraiment émerveillée en voyant l'harmonie de couleurs: le jute de TaraTari et l'eau des Caraïbes.... un joli tableau pour finir de préparer le bateau! Vive l'eau et le soleil!

A bientôt!
Capucine


mercredi 17 septembre 2014

SAIL IN Festival BILBAO 2014



Du 4 au 7 Septembre, j'étais invitée à la première édition du Sail In Festival à Bilbao et c'était top!

© Jérôme Solem
Mon aventure à bord de TaraTari a eu l'honneur d'ouvrir le festival, inauguration pendant laquelle j'ai présenté un film du voyage et de ma vie depuis 2011.

© Xabier Aldazabal   
Après la projection du film, j'ai donné une conférence dans cette belle salle bbk et répondu aux questions du public.

© Xabier Aldazabal
© Xabier Aldazabal

Bref, super moment de partage!

Après ma conférence, c'est Laura Dekker qui a présenté son aventure, elle est géniale!
Les jours suivants, Michel Desjoyeaux, Iker Martinez, Anna Corbella, Gonzalo Infante, Pepe Ribes etc ont aussi présenté les films de leurs aventures en mer. C'était passionnant!



Merci à l'organisation et longue vie au Sail In Festival!

A bientôt!
Capucine