lundi 8 décembre 2014

Tara Tari en Dominique !

Tout va bien à bord!
Avec Jérôme, nous avons quitté l'île de la Martinique il y a un mois environ, heureux de partir en mer. La saison cyclonique étant enfin terminée, il était enfin possible pour TaraTari de poursuivre sa route!

Les canaux, entre les îles des Caraïbes, sont réputés difficiles pour une navigation sans moteur et en effet ça n'a pas été facile-facile pour le petit Tara Tari qui s'est bien fait secoué dans plus de 4 mètres de creux et un vent établi à 25-30 noeuds.

Dans le canal de la Dominique - Novembre 2014

Quelques petites avaries, comme par exemple une partie du rail de la Grand Voile qui a été arraché sous un grain, ne nous ont pourtant pas empêchés de rallier l'île de la Dominique, puis la Guadeloupe.

Récit de la traversée très bientôt!
Plein de trucs à vous raconter.. :)

On espère que tout va bien pour vous!
Capucine




mardi 21 octobre 2014

bientôt bientôt



Après un petit passage en Europe, me voilà de retour à bord de TaraTari! La saison cyclonique se termine bientôt et nous avons hâte de reprendre la mer vers d'autres îles.

Les derniers préparatifs sont un peu long parce que l'on m'a volé pas mal de trucs sur le bateau et je n'ai pas beaucoup de moyens alors je bricole et travaille pour que tout soit près à temps et que le bateau soit le plus "sécu" possible.

Il me faut encore remplacer le panneau solaire que l'on m'a volé l'hiver dernier, et les câbles électriques. Comme le panneau solaire a été volé, les deux batteries se sont vidées et sont désormais hors d'usage: je dois donc les remplacer. Et faire réviser le radeau de survie, et remplacer pas mal de matériel volé en Martinique (bidons d'eau, poulies, longe, etc.) Bref, je rassemble les différents éléments et prépare le prochain départ. Je dois aussi sortir le bateau de l'eau car une voie d'eau devient problématique... TaraTari est une histoire de patience, on le sait depuis le début.

Il y a quelques jours, en me réveillant, j'étais vraiment émerveillée en voyant l'harmonie de couleurs: le jute de TaraTari et l'eau des Caraïbes.... un joli tableau pour finir de préparer le bateau! Vive l'eau et le soleil!

A bientôt!
Capucine


mercredi 17 septembre 2014

SAIL IN Festival BILBAO 2014



Du 4 au 7 Septembre, j'étais invitée à la première édition du Sail In Festival à Bilbao et c'était top!

© Jérôme Solem
Mon aventure à bord de TaraTari a eu l'honneur d'ouvrir le festival, inauguration pendant laquelle j'ai présenté un film du voyage et de ma vie depuis 2011.

© Xabier Aldazabal   
Après la projection du film, j'ai donné une conférence dans cette belle salle bbk et répondu aux questions du public.

© Xabier Aldazabal
© Xabier Aldazabal

Bref, super moment de partage!

Après ma conférence, c'est Laura Dekker qui a présenté son aventure, elle est géniale!
Les jours suivants, Michel Desjoyeaux, Iker Martinez, Anna Corbella, Gonzalo Infante, Pepe Ribes etc ont aussi présenté les films de leurs aventures en mer. C'était passionnant!



Merci à l'organisation et longue vie au Sail In Festival!

A bientôt!
Capucine

jeudi 17 juillet 2014

TaraTari dans les médias




FRANCE :
KAIZEN Magazine: juillet-août 2014 : actuellement en kiosque!


GERMANY :
YACHT / mai 2014.  Reportage de 8 pages. Porträt Capucine Trochet von Boris Hermmann.



USA
"Tiny Homes on the Move": My adventure as one of the main stories of Lloyd Kahn's book
Tiny Homes on the Move chronicles 21st-century nomads — people who inhabit homes that are compact and mobile, either on wheels or in the water. Inspirational book for anyone thinking outside the box about shelter.




 ITALIA Aprile 2014
 Vela



POLAND :



MARTINIQUE: 
Journal France Antilles


CHINA

 
CANADA :









dimanche 18 mai 2014

L'étoile *

Et puis nous sommes repartis.

Le vent est monté et pendant la nuit, avec TaraTari, nous nous sommes abrités dans une petite baie. Le lendemain matin, le vent soufflait encore assez fort et je me suis mise à l'eau pour vérifier mon mouillage. Sous mes yeux, une jolie étoile de mer est alors venue se poser, juste, ici. Elle est restée là, jour et nuit, près du bateau, jusqu'au matin du départ.. Ah ma bonne étoile, que serais-je sans toi ?  

La vie est un cadeau *


Bon week-end à tous,
Capucine

jeudi 15 mai 2014

J'ai oublié de réfléchir

Oui, donc j'ai hissé les voiles face au vent
Et j'ai poussé la barre, repris ma route de rêveuse heureuse
Cap vers le large, je nous y voyais déjà!
TaraTari filant en mer des Caraïbes!
Oui mais voilà, j'ai oublié de réfléchir...

video


Retour au port
Et nouveau départ le lendemain :)

vendredi 2 mai 2014

Départ!


Youhouhou!!

Après 2 mois de chantier, des semaines de bricolage, deux tests de redressement et plein de trucs, avec Tara Tari nous sommes enfin repartis en mer :)

C'était bien chouette.

A bord il y avait aussi Nicolas, photographe de l'aventure. Nous avons quitté Le Marin mercredi pour rejoindre St Barth et les amis figaristes de la transat Ag2R.

© Nicolas Derné

A très bientôt pour le récit des premiers milles!
Capucine

mercredi 30 avril 2014

Le petit bateau qui ne voulait pas se coucher

Martinique, le 28 avril 2014.


Test de redressement à 90° effectué et, heureuse nouvelle, Tara Tari se redresse sans hésitation!

Après le chantier de 2011, j'avais déjà effectué un test de redressement et l'année dernière sur l'Atlantique, en mer vers le Cap Vert, TaraTari s'est couché une bonne dizaine de fois, il était important et rassurant de savoir qu'il est capable de se redresser, et il s'est toujours redressé.

En Martinique, en deux mois de chantier, j'ai fait pas mal de modifications dans le bateau, notamment au niveau du lest en enlevant feu le moteur, ça me tenait donc à coeur de valider tout ça en effectuant un nouveau test. C'est assez impressionnant, mais quel bonheur de voir TaraTari se relever! 


Pas simple de coucher un petit bateau qui n'a pas sommeil. Mais une fois le bateau couché, grâce à l'aide d'amis, je me suis suspendue en tête de mât et j'ai décollé aussitôt! Une belle récompense après tout ce temps en chantier et à quai; puisque cela signifie que mes modifications (notamment remplacement du lest moteur) effectuées sont bonnes et clairement validées. Ce test m'a aussi permis de vérifier la résistance du mât qui se tient très très bien. 

Et après 15 jours à l'eau, Tara Tari est tout sec à l'intérieur :) 

Trois bonnes nouvelles, pour vous annoncer la plus belle: avec Tara Tari nous repartons en mer! direction St Barth dans des conditions agréables, pour retrouver les amis figaristes.

A bord, je serai accompagnée par Nicolas Derné, photographe qui va prendre des images, photos & vidéos, de ce nouveau départ.

Pas de nouvelles du bord sur cet aller-retour Martinique - St Barth - Martinique de 500 milles nautiques. 

J'espère que vous allez tous très bien, 
moi je suis plutôt heureuse ;)

à très bientôt!
Capucine


lundi 21 avril 2014

Mise à l'eau réussie!


YOUHOUOUOU il flotte!

Après 2 mois de chantier, je suis heureuse de voir enfin Tara Tari se rafraîchir les dérives!

Mise à l'eau réussie le 11 avril 2014 au Marin, Martinique.

Photos © Nicolas Derné

Encore un peu de boulot et hop! on repart pour de nouvelles aventures!

Merci à tous ceux qui m'aident...

Vive la vie!
Capucine

jeudi 17 avril 2014

Prix de la Solidarité


Bonjour!

En ce moment, j'ai des amis marins qui font une course, la transat Ag2r La Mondiale: ils traversent l'Atlantique en double sur des figaros, voiliers montypes de 10,10m. Avec TaraTari, nous allons bientôt partir accueillir les copains qui font route vers l'île de St Barthélemy, aux Antilles. Il y a une course dans la course: chaque bateau porte les couleurs d'une association, et l'équipage qui rassemblera le plus de votes permettra à son association de remporter le "Prix de la Solidarité".

Tous les projets sont beaux, mais je soutiens particulièrement 2 équipages:

Yoann Richomme & Fabien Delahaye sur Macif, parce qu'ils soutiennent "Les Matelots de la Vie", association qui permet aux enfants malades ou guéris de soigner la vie en embarquant à bord d'un joli bateau et vivre une expérience unique en mer, en équipage, à la rencontre de la nature et des autres. Les Matelots sont aussi de vrais petits reporters qui partagent leurs aventures avec les enfants hospitalisés grâce à leur livre de bord...

MATELOTS de la VIE :

"La course au large est dure et exigeante, les skippers engagés sur la Transat AG2R La Mondiale nous inspirent volonté et détermination. Chaque jour et chaque nuit, ils trouvent les ressources mentales et physiques pour donner le meilleur d'eux-mêmes afin d'être endurants dans la performance. A leur manière, ils nous prouvent que l'on peut surmonter les coups durs et en plus ils le font avec le sourire! En tant que Marraine des Matelots de la Vie, je souhaite une belle transat aux skippers de MACIF Solidarité Mer; Yoann et Fabien portent les couleurs des Matelots de la Vie pour le Prix de la Solidarité, et je vous encourage tous à les soutenir, à voter pour eux et donc pour les Matelots sur le site de la course! Bon vent les amis, et à très bientôt! Capucine"


GOLD of BENGAL :



Gwénolé Gahinet & Paul Meilhat sur Safran Guy Cotten, parce qu'ils soutiennent "Gold of Bengal", l'association de Corentin a pour objet de développer un savoir-faire dans des pays pauvres ou en voie de développement – comme le Bangladesh – dans le but d’aider les populations démunies. GoB, le bateau 100% jute est le petit frère de TaraTari, c'est la famille! alors évidemment on soutient aussi Gwéno et Paul ;)








Pour voter, c'est sur le site de la course ou sur facebook


Vive les Matelots et Vive le jute!
Merci à tous! 
Capucine



mardi 15 avril 2014

Bricolage


Activité manuelle non professionnelle consistant en travaux de réparation, d'installation, d'amélioration, d'entretien ou de fabrication effectués dans la maison.

La bricole de Tara Tari de Martinique

Les termes bricole et bricoler sont utilisés depuis 1895 pour désigner de petits travaux de réparation. Mais une enquête etymologique nous amène en 1360, où le terme "brigole" puis "bricole" de l'italien "briccola" qui signifie "catapulte", est utilisé pour définir une catapulte lancée grâce à un balancement du fléau. A la Renaissance, alors que la catapulte devient obsolète comme engin de combat, le mot prend le sens de "moyen détourné, habile" et de là est né l'usage du verbe "bricoler" tel qu'on le connaît.


Le terme est aussi utilisé en attelage..

Tout cela pour vous dire que je bricole, m’attelle à la tâche et catapulte tous les petits maux du bateau depuis deux mois, et c'est pour cela que je ne donne pas beaucoup de nouvelles. Le chantier vient de se terminer, je vous raconte cela très bientôt mais je vous l'assure, Tara Tari est beau comme un camion. Drôle d'expression, mais on voit l'idée.

Vive le "Do it yourself"! et Merci à tous ceux qui m'ont aidée sur le chantier!
Capucine


lundi 7 avril 2014

A Samedi au Marin!

Si vous êtes en Martinique, n'hésitez pas à venir à la marina du Marin samedi prochain!

Renseignements auprès de la Capitainerie et de l'Office de Tourisme, qui organisent cette rencontre.



vendredi 28 mars 2014

TV - JT du soir Martinique 1ère


Reportage réalisé au chantier Carène Antilles, au Marin, le 25 mars 2014, par et pour le journal télévisé du soir de MARTINIQUE 1ère.

vendredi 21 mars 2014

Voile Magazine - récit inédit


Mon récit de la traversée de l'Atlantique a lire dans VOILE MAGAZINE du mois d'avril 2014 actuellement en kiosque !

Voile Magazine - Avril 2014

> L'incroyable transat de Capucine Trochet sur Tara-Tari p.68

dimanche 16 mars 2014

R.I.P. Djian Dong

Martinique. 15 mars 2014.


"Djian Dong, 
j'ai toujours dû faire sans toi mais tu faisais partie des meubles. tu as toujours été fiable dans ton inutilité et me séparer de toi n'est pas si évident (encombrant, tu ne passes pas par le hublot), on me dit qu'avec le temps, ça passera (et il aura fallu deux heures). je garde pourtant à la main quelques cicatrices de 2011 et dans le bateau de belles tâches d'huile indélébiles qui me rappellent régulièrement à nos houleux échanges. Corentin se joint à moi pour te souhaiter une belle vie à terre, en Martinique. Avec TaraTari on va reprendre notre route, sans toi, mais sache qu'aucun moteur ne te remplacera... Capucine."


*

ça devait arriver un jour. Djian Dong. Le moteur qui ne servait que de lest depuis 2011 est devenu un bloc de rouille in-ré-ssu-sci-ta-ble. Aux grands maux grandes résolutions: j'ai enfin pris le courage de me séparer de la chose.

Djian Dong, moteur agricole chinois mono cylindrique, à manivelle

Terminé pour lui les traversées océaniques: il débarque définitivement ici, en Martinique. Je l'ai retiré du bateau, cette séparation m'a valu quelques petites coupures… rien d'étonnant venant de lui, tout a toujours été assez conflictuel entre nous. Il a même craché encore un peu d'huile avant de quitter le bord. Notre relation se termine donc ici et c'est peut-être mieux ainsi. Quant à sa retraite.. il va être exposé comme "pièce de collection" dans le bureau de Caraïbes Yachts Services, à la marina du Marin, sur un joli meuble en bois. C'est un chapitre bien rouillé qui s'achève, non sans une petite émotion. A sa place, des bidons d'eau douce ou salée, feront un parfait lest (utile, cette fois-ci).



R.I.P mon vieux Djian Dong.
et sans rancune, hein.

Capucine

登陆 (du chinois "débarqué").

ps:

Pour ceux qui souhaitent rendre un dernier hommage à feu le moteur, je vous propose de relire deux grands moments de vie avec Djian Dong:
* Le jour où Djian Dong m'a dit 是 - décembre 2011: cliquer pour LIRE 
* Doctorat ès Djian Dong - avril 2012: cliquer pour LIRE

 -Ici vécu Djian Dong 2010- 2014 -

mercredi 26 février 2014

Marraine des "Expéditions Breizh 2014"



 

"La joie de vivre! C'est ce que les Matelots de la Vie m'inspirent! 
A l'hôpital, on vit des moments durs, des moments que les enfants ne devraient pas avoir à affronter. Les actions des Matelots de la Vie me semblent tellement utiles et nécessaires! Prendre l'air, rire au sein d'un équipage, se sentir responsable d'un navire, vivre des émotions intenses au contact de la mer, découvrir de nouveaux horizons et faire de fascinantes rencontres tout au long de l'expédition… une vie en équipage basée sur le partage, et sur la vie! Un message d'espoir fort pour tous les petits matelots encore en soins, pour les familles et pour les soignants, tous impliqués dans cette belle initiative. Je suis très heureuse d'embarquer dans l'aventure des Matelots de la Vie et de partager leurs valeurs fortes tout au long des expéditions 2014! Capucine"


dimanche 23 février 2014

23 Février ♪ ♫ ♪♪ ♫♫


♪ ♫ Joyeux Anniversaire ♫ ♪
Joyeux AnnivEEErsaire  
JOOOYeux AAAAAniversaire " Arrivée de la Transat de Tara Tari "
♪ ♫ ♫♫ JOoyeux Aaaaniiiveeeersaiiire
 
youhou  
C'était il y a 1 an exactement  :)

23 Février 2013 en Martinique

#MagicDay


Très très très Belle journée à tous!

Affectueuses pensées de Martinique,
Capucine



dimanche 16 février 2014

En couverture de Bateaux !


Bel article à lire dans le n° de Bateaux du mois de mars 2014!

A vos kiosques!
Capucine

Photographie couverture: Mélanie Bahuon. Devant les volcans de Lanzarote.


ps: Je suis actuellement en Martinique avec TaraTari, un peu de bricolage et à l'eau pour la suite des aventures! à bientôt!

samedi 15 février 2014

Pourquoi: n.m. invariable: Cause, raison, motif


Pourquoi pars-tu traverser l'océan Atlantique?

*
Souvent quand ils interrogent à coup de "Pourquoi?", les enfants aiment bien entendre une réponse pratico-logique et je trouve ça assez génial. Par exemple au "Pourquoi il pleut?" il ne faut pas nécessairement expliquer que la précipitation d'eau atmosphérique sous forme de gouttes liquides est due à la condensation de la vapeur d'eau qui a été évaporée par le soleil puis condensée dans un nuage par le refroidissement adiabatique dû au mouvement ascendant de l'air et que ... . Parfois, à la question "Pourquoi il pleut?" il est, selon eux, plus efficace et tout aussi juste de répondre : "Pour faire pousser les fleurs."

*
Pourquoi suis-je partie traverser l'Atlantique?
Pour lire une lettre que je ne pouvais ouvrir qu'au milieu de l'océan.

lettre d'Alexandra lue par N15°53 W043°24
*
Le problème du pourquoi n'a, à ce jour, pas reçu de réponse scientifique. Alors en attendant, on ne va pas se poser trop de questions et on va y aller, hein. C'est aussi bien et aussi simple comme ça.

*
Merci Alex et merci Jean, pour ces courriers aussi émouvants qu'improbables (le facteur ne passe pas souvent par ici), pour vos deux lettres lues au milieu de l'océan il y a exactement un an.

à bientôt,
Capucine


jeudi 30 janvier 2014

bienvenue à bord!


Pour ceux qui me demandent à quoi ressemble l'intérieur du bateau, voici un petit aperçu, reportage tourné en Martinique signé France 3.

Merci pour les nombreux messages de soutien et d'encouragements que je reçois.
Je serai en Martinique dans quelques jours pour poursuivre ce beau voyage.
A très bientôt *
Capucine


jeudi 23 janvier 2014

Conférence TEDx Champs Elysées Women

Tout dessein,

Tout sourire

Est

Utile

à la vie.


Merci à tous pour votre soutien et vos encouragements depuis 2011...
Capucine

Paris. Décembre 2013.


Amigos, dentro de poco os daré la traducción de esa conferencia , gracias a todos.
Dear friends, I'll soon be able to give you an english translation of my Tedx talk. Thanks to all of you.



 

mardi 21 janvier 2014

Capucine Trochet devient ambassadrice du réseau EcoNav

Communiqué de presse EcoNav, le 21 janvier 2014.


La navigatrice aventurière incarne les valeurs humaines de l’éconavigation.

Tout juste élue deuxième bretonne de l’année 2013, Capucine Trochet est très attachée aux valeurs de l’éconavigation qu’elle véhicule depuis 2011 à travers son voyage sur Tara Tari. Aussi c’est en toute simplicité qu’elle a répondu à l’invitation de William Paesen, président du réseau EcoNav, à participer à la dynamique du réseau en devenant ambassadrice de ses valeurs.

Dès janvier 2014, le réseau EcoNav embarque pour une nouvelle aventure à bord de Tara Tari guidé par Capucine Trochet, une navigatrice aventurière qui incarne les valeurs humaines de l’éconavigation.



Capucine Trochet, une ambassadrice à l’image d’EcoNav : dynamique et volontaire

En 2011, après plusieurs opérations aux jambes et sept mois d’hospitalisation au centre de Kerpape, en Bretagne, Capucine se lance dans la remise en état du petit voilier Tara Tari avant de partir en mer. C’est le début de ses aventures à bord de ce voilier de pêche du Bangladesh avec lequel elle vient notamment de traverser l’océan Atlantique. Le voyage de Tara Tari permet de promouvoir le jute et les fibres naturelles ainsi que l'utilisation de matériaux recyclés.
L’aventure est aussi devenue un mode de vie, basé sur la simplicité, l'altruisme, le témoignage et le respect. Une vie inspirée par la Nature.

Tout au long de son périple Capucine va à la rencontre des gens, apporte son témoignage, apprend de ces échanges mais aussi partage son expérience, sa simplicité et son idée que « tout est possible » pour celui qui veut bien comprendre, et qu’il est possible d’avancer dans le respect de la mer et de l’autre.


C’est à travers ces valeurs :

·   de responsabilité envers l’environnement maritime par une utilisation respectueuse et réfléchie des ressources dont nous disposons ;

·   d’esprit réseau pour créer des liens, collaborer et mettre en place des initiatives en faveur de la navigation maritime durable ;

·   d’engagement à porter le concept d’éconavigation à travers une activité en lien avec le bateau et ses équipements, les pratiques et comportements et les ports et abris ;

·   d’échange et de partage de connaissances par une diffusion d’information, des retours d’expérience et la sensibilisation des générations d’aujourd’hui et de demain ;

·  de réalisme face à une situation environnementale qui se dégrade par notre activité. En effet, nous nous efforçons de faire évoluer les comportements et de promouvoir les solutions alternatives innovantes en considérant les réalités économiques et sociales.


Dès janvier Capucine rejoindra la Martinique où est basé Tara Tari pour continuer son périple vers les Etats-Unis. Le réseau EcoNav sera à ses côtés pour répondre à ses interrogations et ceux des personnes qu’elle rencontrera sur les éco-innovations, les bio-composites, l’éco-conception … et l’éconavigation prendra plus que jamais son rôle de solution durable.

-
Le réseau EcoNav est soutenu par la l'Agence des aires marines protégées, la région Bretagne, l'Ademe Bretagne, le conseil général du Finistère, le conseil général des Côtes d'Armor, la ville de Dournenez et la Fondation de France.
------
www.econav.org

P.S:
L’éconavigation se définit comme le terme générique regroupant l’ensemble des options écologiques pour la construction, l’utilisation, l’accueil et la fin de vie des bateaux de pêche, de plaisance, de transport et de service. L’éconavigation est une démarche responsable qui concerne l’ensemble des usagers et acteurs économiques de la mer. Elle milite pour que le respect de l’environnement soit au centre des décisions qui sont prises dans les différents secteurs maritimes et incite usagers et professionnels à promouvoir et à développer des solutions plus propres pour l’avenir.

mardi 14 janvier 2014

Attitude

Regardez cette image:
Que voyez-vous?


1/ un crayon 
2/ un parapluie
3/ un embarras
4/ un cadeau

---

Santo Antao est une petite île de l'archipel du Cap Vert. Sur l'île, dans les montagnes si vertes et si hautes, il y a des petites maisons en feuilles de bananiers tissées. Tout est calme dans ce village qui vit à son rythme, au rythme des cultures et des saisons. Les hommes travaillent les champs de cannes à sucre et autres fruits et légumes, les femmes se rendent en villes sur une autre île, pour vendre les récoltes de fruits et de légumes, et aussi quelques fromages frais.


Depuis peu, dans ce petit coin de montagne, il y a une école, toute petite, où les enfants se rendent en blouses bleues. Un enfant qui va à l'école, c'est de la main d'oeuvre en moins dans les champs ou auprès du bétail mais il semble que tout le monde comprenne l'importance d'apprendre à lire et écrire. Les parents semblent plutôt fiers de pouvoir payer l'école à leurs enfants et de renoncer à cette main d’œuvre familiale: "c'est important pour leur avenir" reconnaissent-ils.

Depuis peu aussi, des marcheurs voyageurs du monde se rendent dans ce village, grimpent les sommets alentours. Il n'y a ici aucune trace de tourisme de masse ou de luxe. Ces voyageurs sont généralement des amoureux de la nature, respectueux du lieu.

Et sur les chemins de l'école et des sommets, voyageurs et enfants se rencontrent. 


Qui n'a pas, un jour de voyage en terre plus pauvre, tendu un crayon de bois à un enfant?

Le geste est aussi facile que généreux; l'intention est noble.

Et pourtant, le cadeau n'en est pas un. Enfin pas vraiment. Pas comme ça.

Les parents travaillent dur pour acheter des crayons et des cahiers à leurs enfants. Ils expliquent aux enfants que c'est en allant à l'école puis en travaillant que l'on peut s'acheter des affaires. Et pour certains, l'achat d'un crayon représente déjà un bon budget. Or quand un enfant rentre à la maison tout sourire avec trois ou quatre crayons, gagnés comme ça, au hasard d'une rencontre avec des voyageurs, cela déstabilise l'équilibre de la famille. Dans le meilleur des cas, les parents vont essayer d'expliquer aux enfants que ce n'est pas comme ça que l'on peut s'en sortir dans la vie. "ce sont les parents, responsables, qui procurent par leur travail de quoi faire vivre la famille pas l'inverse" m'explique Adilson, un ami Cap Verdien de l'île, avant de poursuivre : "l'enfant qui arrive avec des crayons à la maison, c'est parfois humiliant quand on est parent". Et dans le pire des cas, les parents vont y voir une source de gains très rentable: "Après la contrariété et la récidive, certains parents finissent par envoyer leurs enfants mendier auprès des touristes, un crayon ou une pièce".

Adilson est père de famille. Devant chez lui, il a affiché "Interdiction de donner des bonbons aux enfants." Il m'explique: "Ici, les enfants machouillent de la canne à sucre, c'est assez de sucre. Il n'y a pas de dentiste sur l'île et depuis les bonbons des touristes, il y a des caries dans toutes les bouches." A coups de pilon, il concasse des grains de café grillés et poursuit tranquillement: "je sais que cela part d'une bonne intention, mais c'est assez embarrassant: si une personne offre un crayon à un enfant, l'enfant reçoit, lui, plusieurs crayons chaque semaine, à chaque nouvel arrivant. "


Pour les enfants du monde, et les parents du monde.
Alors que faire pour offrir ?

La solution plus adaptée, si on veut offrir un crayon à un enfant, c'est de l'offrir aux parents de l'enfant, qui donneront eux-même le précieux petit cadeau. Cela permet de respecter l'équilibre des familles. Pareil pour les vêtements, livres et autres belles intentions. Ici et ailleurs.


Merci à ceux qui donnent. Merci à Adilson pour nos belles conversations qui font avancer la pensée et l'attitude vers toujours plus de respect et d'altruisme. On appelle ça prise de conscience.
Bonne journée *
Capucine


ps: Réponses QCM: ceux qui ont répondu "2/ parapluie" sont hors sujet.

mardi 7 janvier 2014

Breton Bretonne de l'année 2013


Fin décembre 2013, je découvrais dans le journal que je figurais parmi la liste des nominés au titre de "Breton de l'année", liste proposée par Le Télégramme.


Supsense pendant quelques jours et on vient de m'apprendre les résultats:



Merci à tous, lecteurs et membres de la Rédaction, pour votre soutien!


2è Bretonne de l'Année 2013

Quant à moi, je viens d'élire 2013 " Plus belle année de ma vie "

:)
Kenavo
Capucine